Appelons un chat, un chat

Publié le

Pendant la  crise dont on nous dit ici qu'elle va cesser sous peu, pour ceux qui ne l'avait pas vue venir, mais dont on sait pour d'autres que l'on en voit que le début, la mise en place des options libérales continue.
Travailler plus pour gagner plus, Il restait le dimanche, ce sera bientôt fini pour beaucoup. Sarkozy est certainement en train de gagner son pari et la loi remise plusieurs fois pourrait passer cette semaine.
On nous dit ici, "le Monde", que, quand il était petit notre président s'ennuyait le Dimanche. l'explication est un peu courte.Tous les enfants se sont ennuyés le Dimanche; à la messe, au cours des promenades obligées, pendant les repas de famille qui n'en finissaient pas...ce n'est pas pour cela que, denenus grands ils ont eu envie d'aller bosser le septième jour de la semaine. Même Dieu s'est ennuyé ce jour là. et il a fait comme tout le monde, Il a trainassé plus que de raison, lu le journal ou les livres en retard, joué avec ses gosses, trainé au lit et fait l'amour à sa femme qui le lui a bien rendu, regardé la télé d'un oeil distret, révassé, organisé des repas qui n'en finissaient pas et refusé d'aller à la messe.
Non, Sarkozy est dans son rôle,exécutant comme beaucoup d'autres de l'exacerbation d'un système économique au service des seuls intérêts d'une caste qui veut défendre des privilèges qu'elle pense définitivement acquis.
A nous tous donc qui refusons ce pillage des individualités et de la planète de nous organiser pour en finir avec le capitalisme, car il faut appeler un chat un chat. Faison vite avant qu'il ne soit trop tard

Commenter cet article

Pacco 07/07/2009 23:46

As-tu perdu ton dico?
En plus, je te trouve moins mordant...
Tu coup je m'en prépare un (de blog) : ça va être une bataille de titan!