Au pays des tulipes

Publié le

A défaut d'avoir le soutien d'une part importante de la population française, et comme cette situation perdure et s'amplifie, F Hollande a décidé d'aller se faire adouber par Mr Mark Rutte,premier ministre libéral, hier allié avec la droite populiste, aujourd'hui avec les sociaux démocrates. Il n'y a pas que pour les moulins hollandais qu'il faut du vent, et peu importe d'où il vient, il en faut aussi pour les girouettes politiciennes.

F Hollande a du rosir de plaisir quand, à propos des aides aux entreprises Mr Rutte a lancé que c'était là: "des réformes qui vont dans le bon sens". On a les soutiens qu'on peut ou que l'on mérite.

Commenter cet article