De l'Egypte de la tunisie et des merles

Publié le

 

Rendez vous raté ce soir à la préfecture. Quelques centaines ( ?) de personnes avaient été invitées à se réunir en soutien des luttes des peuples égyptiens et tunisiens à l’initiative des organisations syndicales. Nous étions dix. La révolution « Face book » nous ne savons pas encore bien faire. Une petite réunion entre amis sur la place et puis bon soir à la prochaine. Il faudrait peut être revoir l’orga, on peut l’espérer ou alors c’est plus grave. Nous nous sommes quittés, rien d’autre à faire.

J’ai alors quitté la place de la préfecture, je me suis dirigé vers la place de la cathédrale et comme toujours au passage j’ai admiré la beauté du monument. Brusquement j’ai entendu qu’ils sifflaient comme eux seuls savent le faire et qu’ils commençaient même à se quereller en piaillements divers.

Je n’ai pas cherché à savoir ce qu’ils se racontaient et en quoi consistaient leurs querelles, je me suis souvenu que les merles dits de Mars pouvaient être en avance sur le calendrier et que de toutes les façons et forcément ils étaient annonciateurs du printemps.

 

Commenter cet article

sylvère labis 09/02/2011 07:29


Il me semble que le rendez-vous a été annoncé un peu tard. Et beaucoup sont absorbés par des tâches plus locales. La solidarité avec les révolutions sur l'autre rive de la Méditerranée est un
exemple et un modèle, mais tout le monde n'arrive pas toujours à suivre l'actualité aussi vite que toi. Peut-être aussi n'avons-nous pas suffisamment communiqué à ce sujet.