De quelques faits

Publié le

Printemps? quelques jours de soleil et une semaine radieuse à venir, nous allons nous croire au printemps. En proifiter donc avant d'être démenti et c'est bon à prendre surtout quand on fait le pied de grue sur les marché ou quand on distribue des tracts à 14000 exemplaires, (5 tracts), dans la ville.

Sur les quais cet après midi sortie du chapeau du Maire, à quoi bon prévenir les élus, le printemps des quais à deux semaines des élections.Ne voir là aucune visée électoraliste. G Larrivé avait loué une péniche, frais de campagne ou réserve parlementaire?Pour ma part j'ai flané, sans mes tracts,vu des enfants ravis de monter sur des poneys, des familles se promener, des pécheurs et j'eus même un instant envie de prendre une canne en main ce qui m'aurait rappelé des temps maintenant très anciens quand mon père m'emmenait sur son vélo dès "potron minet" au bord de la rivière qui coulait près de chez nous.Un après midi comme une parenthèse en dehors de la politique.

 

Une surprise? cette semaine bizarrement est apparue une nouvelle liste. Celle de LO.Il faut savoir que cette organisation qui pour moi relève plus de la secte d'ailleurs est très certainement manipulée par des "gens" qui commencent à redouter que l'on fasse un bon score au premier tour.Quels "gens"? si quelqu'un a une idée, je pourrai la confronter à la mienne. Ces magouilles ne changent rien au fait qu'il y a toujours sur Auxerre une seule liste de gauche, la gauche qui ne renonce pas et qui lutte contre l'austérité.

 

Préparatifs de fin de campagne. La circulaire qui sera envoyée aux électeurs en fin de semaine, les affiches et les bulletins de vote, tout le matériel est rédigé, maquetté et partira demain à l'imprimerie pour être livré le 13 à midi salle Vaulabelle. Un énorme travail de réflexion d'abord avec les membres de la liste, de rédaction et de mise en page avec toujours la crainte d'une coquille ou d'une grosse bévue de dernière minute. Croisons les doigts.

 

Inquiétude. Le gouvernement, on le sait cherche 50 milliards pour compenser le trou qu'il est en train de creuser en accordant aux entreprises un cadeau de 30 milliards de baisse de cotisations sociales familles qui vient s'ajouter à ceux déjà faits dans le passé sous Sarkozy et Chirac.Où ira-t-il les chercher? Il a déja décidé pour 2014 et 2015 de baisser la dotation de l'état aux collectivités territoriales de 3milliards ce qui teprésentera pour la seule ville d'Auxerre 1,2 millions sur ces deux années. Il est fortement à craindre que si les élus et les citoyens laissent faire ce sont d'autres ponctions sur les collectivités et plus saignantes encore qui seront décidées.Certains ici ou là dans la presse parlent de 10 milliards de baisses supplémentaires des dotations annoncée après les municipales de Mars. Les communes, les départements, les régions connaitraient alors des difficultés insupportables. Rappelons que ce sont les collectivités qui dépensent 70% des investissements publics et que derrière ces investissements ce sont des réalisations pour les citoyens et des emplois locaux.Ce serait une catastrophe.

 

 

Commenter cet article