GUY FEREZ, LE DYNAMITEUR

Publié le

(avant première d'une tribune pour l'Yonne répu

blicaine)

Une semaine après avoir déclaré qu’il faudrait peut être raser Auxerre Expo, Guy Ferez récidive et parle maintenant de détruire les porches aux Rosoirs et donc les appartements qui se trouvent au dessus. Cela devient une manie. Cette proposition n’est bien évidemment jamais venue à l’ordre du jour du conseil municipal que le Maire prend pour un vulgaire tapis sur lequel on s’essuie les pieds. On peut se demander pourquoi en même temps qu’il décide de l’installation de caméras de surveillance il fait revenir dans l’actualité les problèmes que ce quartier a eu à connaitre en début d’année. On nous dit  pourtant en page intérieur de l’Yonne républicaine ; président de quartier, commerçants, associations, éducateurs que le calme est revenu même si certains problèmes restent encore à régler.  Guy Ferez est il entré en campagne ? A-t-il l’intention de battre G Larrivé sur le terrain du tout sécuritaire. Un G Larrivé, ça va, deux, bonjour les dégâts.

Et pendant ce temps, le même G Ferez fait voter en communauté d’agglomération une augmentation des transports urbains pour les plus démunis. Le forfait annuel passera pour eux de 27 € à 60 €. On a les priorités que l’on veut et notamment celles des amis que l’on a à droite. Ce ne sont pas là les priorités de la gauche de transformation que je représente au conseil municipal.

A RAYMONT, conseiller municipal, « La gauche qui ne renonce pas »

Commenter cet article