journal pour lucie

Publié le

 

Depuis un an et demi déjà j’écris un journal pour Lucie, ma petite fille née le 24 Juin 2009. Des textes des réflexions, des analyses, des coupures de journaux, des listes de livres qu’elle lira peut être un jour, des disques en vinyle, des photos, des anecdotes…Il s’agit d’essayer de lui montrer le plus objectivement possible ce que furent la fin du XIX ième  le XX ième  et le début de ce XXI ième siècle. Plutôt que d’Histoire mon objectif consiste à décrire le panorama d’une histoire familiale. La vie d’un maréchal ferrant à Paris rue du four en 1890, la première guerre mondiale de deux arrières - arrières grands –pères , les luttes sociales de 36, la montée des fascismes, la résistance d’un arrière grand père et la vie sous l’occupation d’une arrière grand-mère, la révolution des mœurs de la fin des années 60, un grand père plus Rolling stones que Beatles, les luttes sociales encore, la première grandes crise du système libéral dans les années 70, l’imbécilité de quelques-uns qui pensaient  qu’était arrivée la fin de l’histoire dans les années 90, la prise de conscience d’une catastrophe écologique à venir si nous ne faisions rien… Beaucoup d’autres choses encore notamment sur les voyages que j’ai pu faire dans une vingtaine de pays, sur le cinéma des années 50 et 60, sur la peinture et ma découverte de P Klee à 17 ans, sur le rôle que jouèrent pour ma génération des écrivains comme Lautréamont, Rimbaud, Maïakovski, Aragon, Gracq, Brecht, Faulkner, Kérouac,…

Je lui parle aussi d’avenir et du monde qu’elle aura à connaitre. Mais là je reste très prudent. Il me vient parfois l’angoisse qu’un jour lointain, outre- tombe pour ce qui me concerne, elle n’en vienne à me dire que j’avais raison de craindre le pire et qu’il n’est plus possible pour elle, comme moi je le faisais, d’aller à pieds sur le grand Bé à Saint Malo, les vagues recouvrant désormais  le tombeau de Chateaubriand.

Commenter cet article

Anais 13/02/2011 20:57


On pourra lire aussi?

J'ai bizarrement quelques lacunes en histoire familiale (pour le 20eme ça va encore).

Bizzzz