Les voeux du président...

Publié le

Les vœux du président …des entreprises Mardi 31 Janvier marquent définitivement la ligne politique du président Hollande et derrière lui de l’ensemble du parti socialiste. L’évolution de la pensée socialiste est à la fois fulgurante et édifiante. D’un discours encore social démocrate avant la présidentielle, se situant toujours dans les eaux sociales démocrates au moment des vœux de 2011 avec par exemple les contrats d’avenir puis évoluant très vite alors le 15 Septembre 2013 quand il se déclarait « le président des entreprises », passant ensuite très vite du « pacte de compétitivité » à la suite du rapport Gallois au « pacte de responsabilité » et à la revendication d’un socialisme de l’offre aujourd’hui. Le parti socialiste a accompli sa mue sous l’impulsion de ses dirigeants hollandais, Moscovici, Fabius…Il sera intéressant maintenant de savoir comment réagit sa base militante et  son électorat.

Cette dérive vers un social libéralisme affiché se voit cruellement dans le domaine de la politique économique à travers la revendication claire en ce début 2014 de« réduire la dépense publique pour baisser les impôts », en omettant de nous préciser quelle dépense publique. Quand il s’en prend également comme un véritable politicien de droite « aux excès et abus de la sécurité sociale ».

Il faut aujourd’hui pour être encore plus convaincu de la dérive droitière du PS écouter ce que dit Mme Lienemann à la suite des vœux du président «  le maintien de la baisse des dépenses publiques est une catastrophe, Hollande est toujours enfermé dans une vision technocratique de l’économie. Il a surtout parlé aux économistes et aux chefs d’entreprises et quand il a parlé aux Français, ce n’était que pour évoquer encore plus d’efforts ».

Face à cette nouvelle situation, et pas si nouvelle que cela tant elle rappelle le Mitterrand de 1982, que feront les militants socialistes encore à gauche, quelles responsabilités nouvelles ont aujourd’hui les différentes composantes du Front de Gauche sans oublier la volonté citoyenne de gauche, c’est tout le débat et l’enjeu de ce début d’année.

Bonne année donc à ceux qui lisent ce modeste blog, marchons ensemble pour des jours meilleurs.

Commenter cet article