Mme Parisot boit le champagne

Publié le

C'est par une ponction sur la consommation des ménages que Sarkozy fera payer la crise du système capitaliste aux salariés,( hausse de la TVA qui proportionnellement coûte plus aux salariés les plus pauvres et aux chômeurs). Le libéral Sarkozy remet en cause ce soir le système des conventions collectives, première étape avant remise en cause du SMIG, (comme en Allemagne). La finance se frotte les mains et Mme Parisot...La droite comme le demandait Denis Kessler,(idéologue du MEDEF),Veut tout effacer du programme du CNR, (Conseil national de la résistance).Vivement le Front de gauche.

Commenter cet article