Un enjeu vital

Publié le

ARGUMENTAIRE POUR UN ENJEU VITAL

 

L’ENJEU : Les élections de 2012 revêtent une importance capitale. Il ne s’agit pas de savoir qui va remplacer qui, quelle majorité succédera à telle autre. Il ne s’agit pas non plus de savoir comment on va accommoder le capitalisme demain, un peu plus dur ou un peu plus mou. Pour nous cette campagne ne sera en rien une campagne électorale classique . Avec le Front de Gauche et l’ensemble des citoyens qui voudront agir avec lui il s’agit de défendre une grande cause, plus grande que nous et dont les conséquences iront bien au-delà de nous. La cause de l’humanité avec un principe conducteur,l’humain d’abord.

Nous sommes aujourd’hui à un croisement de la civilisation. Le problème c’est l’organisation capitaliste du monde. « La Terre est malade du capitalisme comme la terre est malade du productivisme ». Deux intérêts se heurtent devant nos yeux, celui des peuples et celui du capitalisme financiarisé. Les intérêts de l’un et de l’autre sont irrémédiablement inconciliables.

Le monde dans lequel on voudrait nous faire vivre est un monde de dangers et d’incertitudes. Danger de voir les peuples mis en concurrence se faire à nouveau la guerre, danger climatique, misère, famine, paupérisation des peuples y compris de ceux qui se croiraient aujourd’hui à l’abri…Incertitude du lendemain, incertitude pour les générations à venir, incertitude pour l’avenir de notre pays et celui des pays qui nous entourent, incertitude pour la démocratie…

Face à cette situation, il faut bien évidemment battre la droite, en incluant Bayrou, homme de droite, et Sarkozy mais il faut aussi un vrai projet de gauche qui permette à terme la création d’une société post-capitaliste. Seul le Front de Gauche porte ce projet.

C’est une véritable guerre qui est aujourd’hui déclarée entre l’oligarchie financière qui pille le travail des hommes et la planète et leurs chiens de garde Merkel ,Sarkozy… et nous, l’ensemble des peuples.

Il ne s’agit plus d’une simple campagne électorale, il s’agit de savoir si le coup d’état financier en cours et l’attaque contre la démocratie cesseront avec la victoire du peuple. (à suivre)

 

 

Commenter cet article